Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Pantalon : Histoire et Origine

Publié le par Jean Helfer

Le Pantalon : Histoire et Origine
Le pantalon pour homme

Le pantalon tire son origine des chausses portées par les hommes au XVe siècle. Les chausses étaient faciles à fabriquer et à fixer à un pourpoint avec des lacets. Mais peu à peu, les chausses furent jointes, d’abord dans le dos, puis sur le devant, tout en laissant une large ouverture pour les besoins sanitaires. Initialement, les pourpoints descendaient presque jusqu’aux genoux, couvrant le bassin. Mais avec l’évolution de la mode vestimentaire, le pourpoint devint plus court, et il devint nécessaire pour les hommes de couvrir leurs parties génitales avec une braguette, qui fut ajoutée au pantalon à la fin du XVIe siècle.

En 1788, au cours de la Révolution française, les porteurs de pantalons, travailleurs issus du peuple, se sont distingués sous le nom de Sans-culottes, par opposition aux porteurs de la culotte, aristocrates et bourgeois. C’est devenu une tendance politique révolutionnaire.

Mais ce n’est qu’à partir de 1830 que le pantalon fut véritablement accepté et porté couramment comme vêtement de ville. Il portait alors le sobriquet « tuyau de poêle ».

Ce style fut introduit en Angleterre au début du XIXe siècle, probablement par Beau Brummell, et devint le bas le plus porté par les hommes au milieu du siècle.

Les marins ont pu jouer un rôle dans la diffusion du pantalon à travers le monde. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, les marins portaient des pantalons larges appelés galligaskins. Les marins ont également été les premiers à porter des jeans. Ces derniers devinrent plus populaire à la fin du XIXe siècle dans l’Ouest américain, en raison de leur résistance et de leur longévité.

Le pantalon pour femme

C’est en Perse que l’on rencontre les premiers pantalons féminins. En Europe, le pantalon pour femme est devenu courant au cours du XXe siècle.

En France, durant la Révolution, un décret interdit de porter un habit du sexe opposé. Le Consulat autorisa les femmes à porter le pantalon, sous réserve d’autorisation préfectorale. Cependant, les femmes n’en portèrent pas pendant longtemps, suivant l’assertion populaire selon laquelle une fille qui porte des pantalons est une fille qui se conduit mal, car une femme honnête a les genoux sales. La première femme autorisée par arrêt préfectoral à porter un pantalon fut une femme à barbe en 1904.

En Angleterre, les femmes travaillant dans les mines de charbon de Wigan furent parmi les premières à porter des pantalons pour accomplir leur travail dangereux. Elles portaient une jupe au-dessus du pantalon, mais cette jupe était enroulée jusqu’à la taille pour ne pas gêner leurs mouvements. Leur tenue choqua lasociété victorienne de l’époque.

Dans l’Ouest américain, au XIXe siècle, les femmes travaillant dans les ranchs portaient le pantalon pour chevaucher.

Au début du XXe siècle, des aviatrices et des femmes actives se sont mises à le porter. Par ailleurs, certaines actrices, commeMarlène Dietrich et Katharine Hepburn, ont souvent été photographiées en pantalon dans les années 1930, contribuant ainsi à le démocratiser pour les femmes.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les femmes travaillant dans les usines ou exécutant d’autres « travaux pour hommes », ont commencé à porter les vêtements civils de leurs maris à la guerre, y compris leurs pantalons. Dans l’après-guerre, le pantalon est devenu une tenue de détente acceptable pour lejardinage, la plage, et d’autres activés de loisirs.

Plus tard, dans les années 1960, André Courrèges a présenté le pantalon pour femmes comme vêtement de mode, menant à l’ère des jeans chics et des pantalons de tailleur. Par la suite, l’interdit social pour les femmes de porter un pantalon dans les écoles, sur le lieu de travail et dans les restaurants chics, a peu à peu disparu.

(Wikipédia)

Commenter cet article